La découverte de l'insuline a 100 ans ! 1921-2021 . La journée mondiale du diabète existe depuis 1991. Son objectif est de mieux faire connaître la maladie mais également les moyens pour la prévenir. 

Une thérapie prometeuse : Reportage France Info : https://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/journee-mondiale-du-diabete-une-therapie-prometteuse_4844651.html

"Mieux vaut prévenir que guérir"
Ce vieil adage, bien connu, semble parfaitement convenir au diabète de type II.
En effet, l'apparition du diabète de type II est très dépendante de l'âge, mais pas seulement, il est trop souvent lié à la présence concomitante de plusieurs facteurs comme, l'hypercholestérolémie, la sédentarité, le surpoids, l'obésité et l'hypertension.
C'est une maladie insidieuse qui se développe sans faire de bruit, elle est bien trop souvent repérée au hasard d'une prise de sang  ou quand apparaissent les premières complications.
En effet, les symptômes et les complications liés à l'hyperglycémie chronique peuvent parfois se manifester qu'après 10 ou 20 ans d'hyperglycémie.

 

Se poser les bonnes questions !

Ai-je déja pris des médicaments contre l’hypertension ?

Hypertension artérielle et diabète sont étroitement liés.
L’hypertension augmente le risque de développer un diabète de type 2.
Une hygiène de vie saine (alimentation équilibrée et activité physique régulière) permet de réduire ce risque.

Mon âge  ?

Le diabète de type 2 est une maladie de l’âge adulte et de la vieillesse.
Mais la progression des situations de surpoids et d’obésité chez les jeunes favorise l’apparition précoce de la maladie.

Un membre de ma famille est-il atteint de diabète ?

Les facteurs génétiques jouent également un rôle dans le diabète de type 2.
Par exemple : Si un des parents est diabétique, les enfants ont un risque de 30 à 40 % de développer un diabète de type 2.

Quel est mon tour de taille au niveau du nombril ?

La mesure du tour de taille est une méthode qui peut permettre d’évaluer l’importance d’un excès de graisse abdominale et pour le médecin, le risque de survenue de maladie cardiovasculaire ou de diabète de type 2.

Ai-je une activitée physique d' au moins 30 minutes par jour ?

L’activité physique est une excellente manière de protéger sa santé et de se prémunir du diabète.

Ai-je assez de légumes et de fruits dans mon assiette ?

Le Plan National Nutrition Santé préconise de consommer 5 portions de légumes et de fruits par jour. Ils sont riches en vitamines, en minéraux, en fibres et leur effet favorable sur la santé a été démontré. (voir l'encadré plus bas)

Je me sens concerné(e) comment savoir si j'ai un taux de sucre sanguin élevé ?

Une simple prise de sang permet de savoir. Un diabète est avéré, lorsqu’à jeun et à deux reprises, le taux de sucre dans le sang est supérieur ou égal à 1,26 g/l.

Ces questions ont été adaptées  du test appelé FINDRISC (Finnish Diabetes Risk Score) qui est reconnu internationalement et approuvé par les instances de santé françaises (notamment par le Ministère de la Santé).

Alimentation et diabète

L'alimentation du diabétique n'est pas fondamentalement différente de l'alimentation variée et équilibrée de la population générale.

Toutefois, le patient diabétique doit être plus rigoureux dans le respect de l'équilibre alimentaire au quotidien afin de mieux contrôler l'équilibre glycémique.

Ainsi l'apport énergétique est équivalant à la population bien portante, cependant si l'IMC est > à 25Kg/m2, il est souhaitable de mettre en place une alimentation hypocalorique afin d'obtenir une perte de poids d'au moins 5%.
Les études ont en effet démontrées qu'une perte de poids de 5 à 10% du poids initial permet une amélioration de l'équilibre glycémique.

Les apports lipidiques : une attention particulière est portée sur la qualité des apports lipidiques car dyslipidémie et Maladies Cardio Vasculaire sont des complications majeures du patient diabétique.

Une attention particulière est aussi portée au choix des apports glucidiques afin de  limiter les pics glycémiques après les repas.

D'autre part, il est important d'attirer également l'attention sur  l'influence des modes de cuissons ou encore l'influence de l'acidité de certains aliments sur l'absorption des glucides.

Le sucre ajouté n'est pas interdits aux patients diabétiques mais il ne doit pas dépasser les 5 à 10 % de l'apport énergétique total  et surtout ne doit pas être consommé de façon isolés.

Les fibres alimentaires ralentissant la vidange gastrique et l'absorption des glucides, chélatant sels biliaires et cholestérol,  sont à favoriser dans l'alimentation du diabétique car cet effet est recherché afin de prévenir les troubles lipidiques.

 

L'alimentation variée et équilibrée est donc toujours recherchée sans restriction mais le choix d'aliments de bonne qualité nutritionnelle  est donc à favoriser  afin que les patients puissent bénéficier des  micronutriments protecteurs (vitamines, minéraux, antioxydants). Ainsi  les antioxydants, en particulier Vit C, Vit E et Sélénium qui  permettent entre autre de limiter l'oxydation des LDLc sont à favoriser afin de limiter la plaque d'athérome.

Retour à l'accueil
Actualité
Contact