Ronflements, troubles de la respiration nocturne, somnolence dans la journée, fatigue, avez-vous pensé au syndrome d’apnée/hypopnée du sommeil ?

Quels sont les symptômes de l'apnée du sommeil* ?

Ils apparaissent pendant la nuit et peuvent avoir un impact sur la journée :
La nuit :
- ronflements sévères et quotidiens
- des pauses respiratoires durant le sommeil
- des réveils répétés avec une sensation d’asphyxie ou d’étouffement
-  un sommeil entrecoupé de micro-réveils à répétition ou parfois des insomnies

Pendant la journée :
- une somnolence excessive, non expliquée par d’autres facteurs. Elle peut être légère avec peu de retentissement sur les activités quotidiennes ou plus gênantes avec des  endormissements involontaires
- une fatigue inexpliquée
- des maux de tête surtout le matin
- des difficultés de concentration, de mémorisation
- des troubles de l’humeur, de la libido

Le diagnostic devra être confirmé par un enregistrement du sommeil qui permettra également de préciser le degré de sévérité de ce syndrome.

Le diagnostic de l’apnée du
sommeil

Il se fait en 2 temps  :
LA CONSULTATION MÉDICALE :
Votre médecin dispose de plusieurs échelles d’appréciation et recherche des facteurs de risques cardiovasculaire souvent associés à l’apnée du sommeil en particulier l’hypertension artérielles, un surpoids ….
Il vous proposera également une polygraphie ventilatoire nocturne, afin de poser un diagnostic.
Sur une durée de 6 heures, le polygraphe ventilatoire enregistrera :

- l’activité électrique du cœur
- les mouvements respiratoires et le débit d’air entrant et sortant par les narines
-la saturation du sang en oxygène

LA CONSULTATION SPÉCIALISÉE
Si le diagnostic d’apnée du sommeil est posé, un avis spécialisé et des examens complémentaires seront envisagés.

Prise en charge de l’apnée du sommeil

L’HAS recommande une prise en charge
hygiéno-diététique en particulier si le patient présente un surpoids.

En effet, une alimentation plus équilibrée, une réduction pondérale améliorent les prises en charge.

L’HAS préconise également de traiter les
commorbidités, les obstructions nasales ...

Le traitement de référence ?

Le traitement de référence est la ventilation nasale par pression positive continue (PPC)
Sa prise en charge est inscrite sur la liste des produits et prestations remboursables.
Les orthèses d’avancée mandibulaire (OAM) peuvent constituer un traitement alternatif. Leur prise en charge est prévue sous certaines conditions.

Les mesures
hygiéno-diététiques de première intention en cas d’apnée du sommeil  

Le suivi de mesures hygiéno-diététiques constitue un premier traitement indispensable de l'apnée du sommeil.  Dans les formes légères, cela peut suffire.
Ces mesures consistent  à :
- perdre du poids en cas de surpoids ou d'obésité 
- adopter une activité physique régulière 
- arrêter le tabac, n’hésitez pas à visiter le site : tabac-info-service.fr
- réduire sa consommation d’alcool 
- Certains médicaments peuvent aggraver  le syndrome d'apnées du sommeil., parlez-en à votre médecin

*Le syndrome d'apnées hypopnées obstructives du sommeil  (SAHOS) se caractérise par la survenue, pendant le sommeil d'épisodes anormalement fréquents d'interruptions de la ventilation (apnées), ou de réduction significatives de la ventilation (hypopnées). Il est lié à un collapsus répété des voies aériennes supérieures au  cours du sommeil.
Les épisodes d’apnées et d’hypopnées entraînent une hypoxémie et des micro-éveils liés à des efforts respiratoires.

Retour à l'accueil
Actualité
Contact